Sommaire

Nos intérieurs évoluent ; ils changent avec les modes. Aujourd'hui, par exemple, la cuisine dite « américaine » est cloisonnée sans pour autant être murée. Et le style « factory » s'invite dans votre décoration et apporte une touche industrielle très contemporaine à votre coin cuisine-salon par le biais d'une paroi vitrée séparative.

La verrière de cuisine peut être un projet de rénovation ou de décoration de votre intérieur, mais elle peut également être prévue dès le plan d'origine du logement. Regardons ensemble ces possibilités.

 

Description de la verrière de cuisine

Composition

La verrière de cuisine est une structure composée de verre et d'acier. L'acier étant trois fois plus résistant que l'aluminium, il supporte mieux les contraintes mécaniques imposées à la verrière (à cause du poids du verre).

Ses caractéristiques principales :

  • L'apport de lumière est optimisé par la réduction des parties châssis + croisillons métalliques.
  • On utilise aussi bien de l'acier plat, que du profilé en T, ou de la cornière :
    • 30 à 50 mm de largeur ;
    • 4 mm d'épaisseur ;
    • plusieurs finitions : laque, thermo-laque ou époxy, peinture pailletée, métallisée...
  • Du verre résistant :
    • ≥ 4 mm d'épaisseur ;
    • différents traitements du verre : clair, dépoli, sans teint, sécurit, armé ou feuilleté, simple ou double vitrage selon l'application (intérieur ou extérieur).

Fonctionnalité de la verrière de cuisine

La verrière de cuisine apporte une lumière naturelle dans la pièce si elle donne sur l'extérieur.

En cas de séparation avec une autre pièce, elle évite de fermer complètement l'espace et permet un échange convivial et lumineux entre les volumes.

 

Verrière de cuisine : critères de choix

Choix techniques et esthétiques

À vous d'adapter la verrière de cuisine à vos besoins, à vos envies et... à votre budget :

  • Avec ou sans ouverture : les verrières de cuisine sont souvent composées d'une ou de plusieurs parois d'un seul tenant, qui constituent une cloison vitrée ou un angle. Il est cependant possible d'opter pour l'insertion d'un ouvrant ou d'une porte pour aérer la pièce (si ouverture extérieure par ex) ou y accéder.
  • La performance thermique : une verrière de cuisine intérieure ne demandera pas de capacité thermique particulière. En revanche, une verrière donnant sur l'extérieur devra tenir compte de la réglementation en vigueur (la RT 2012) :
    • double vitrage : 4/16/4 ;
    • parcloses et joints d'étanchéité.
  • Plusieurs finitions : l'acier peut être peint, vous pourrez changer votre décoration à votre guise. Néanmoins, les fabricants proposent différents coloris et finitions (voir plus haut) ;

Dimensions de votre projet

Si vous n'êtes pas sûr des dimensions, faites appel à un professionnel pour la prise de cotes.

  • L'épaisseur du support : la verrière peut se poser entre le sol et le plafond, ou dans l'entre-deux. Mais elle peut aussi s’insérer dans une ouverture de mur ou de cloison.
    • Prévoir 5 cm d'épaisseur de cloison minimum. Les structures font entre 3 et 5 cm d'épaisseur.
    • Le support doit être plan et droit, car la verrière est fixée par vis (à la cloison, au plafond et/ou au sol) et son cadre en métal n'a aucune flexibilité.
  • Les cotes :
    • l'ouverture dans le support sera majorée de 5 mm dans le cas d'une verrière standard (2,5 mm de chaque côtés en largeur et en hauteur) pour éviter de redécouper l'ouverture de l'emplacement ;
    • les dimensions de la verrière seront minorées dans le cas du sur-mesure : le fabricant ôtera 2,5 mm de chaque côté pour assurer la pose « en tunnel » de la verrière.

Budget

Quelques notions des tarifs pratiqués :

Selon les dimensions :

  • Versions standards : elles sont forcément limitées dans leur dimensionnement. Il en existe cependant plusieurs modèles :
    • intérieur ou extérieur ;
    • de 120 cm à 150 cm de hauteur par 34 cm à 200 cm de largeur, à jumeler ou non : de 260 € à 1 100 € ;
    • de 110 cm (H) par 100 cm à 220 cm (largeur) : entre 550 € et 850 €.
  • Versions sur-mesure :
    • dim. 140 x 200 m, 6 verres dont 2 ouvrants, à peindre/brut : env. 1 500 € ;
    • en angle de 0,5 x 1,5 x 1 m, h = 0,4 m, 9 verres, à peindre/brut : env. 1 700 € ;
    • porte coulissante 2,3 x  0,9 m, 2 verres + soubassement 0,9 m,brut : env. 1 600 €.

Pour en savoir plus :

40 plans de cuisine

40 plans de cuisine : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • 40 plans commentés pour vous inspirer
Télécharger Mon Guide