Les implantations de cuisine

Ooreka Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en octobre 2018

Sommaire

  • Les questions à se poser avant de choisir son implantation de cuisine
  • La cuisine en I
  • La cuisine en L
  • La cuisine parallèle
  • La cuisine en U
  • La cuisine en G
  • La cuisine avec îlot

La cuisine idéale doit être à la fois esthétique et fonctionnelle, minimiser les déplacements et permettre d'avoir tout à portée de main. Pour choisir le plan de votre cuisine, vous devez dans un premier temps choisir son implantation : cuisine en I ou linéaire, en II ou parallèle, en U, en L, en G ou en îlot.

Le choix de l'implantation de votre cuisine dépend de différents éléments : les contraintes techniques, la surface et le volume de la pièce, ainsi que de vos besoins en termes d'électroménager et de plan de travail...

Les questions à se poser avant de choisir son implantation de cuisine

Avant d'élaborer le plan de votre cuisine, vous devez vous poser plusieurs questions afin de choisir le plan le plus adapté à votre situation :

  • Avez-vous besoin d'une cuisine fonctionnelle ?
  • Souhaitez-vous un lieu de vie convivial où recevoir famille et amis ?
  • Aimez-vous cuisiner ou très peu ?

De plus, vous devez faire attention aux contraintes techniques, car il n'est pas toujours possible de modifier l'aménagement du logement et certains volumes contraignent le choix de l'implantation. Il vous faudra aussi voir ce dont vous avez besoin au niveau de l'électroménager afin de prévoir la place nécessaire.

D'autre part, le triangle d'activité peut vous aider à organiser votre cuisine et à choisir l'implantation la plus adéquate. Le triangle d’activité, dans une cuisine, s'agence autour de trois pôles :

  • Le lavage : évier, lave-vaisselle et poubelle de cuisine.
  • Le froid : réfrigérateur et éventuel congélateur.
  • La cuisson : four et plaques de cuisson.

La cuisine en I

La cuisine en I ou linéaire fait partie des implantations les plus fréquentes. Toutes les fonctions sont regroupées le long d'un seul mur avec des éléments en hauteur. On parle aussi de cuisine en couloir, car, en plus d’être en longueur, la cuisine en I est souvent étroite.

Dans quel cas choisir un plan de cuisine linéaire ?

La cuisine en I est très fonctionnelle et est appréciée des jeunes, des célibataires et des couples. Elle est également privilégiée pour les petits appartements, où chaque centimètre carré compte. On retrouve aussi ce type d'implantation dans les cuisines ouvertes sur les pièces à vivre, souvent associé à un îlot central. 

Les avantages d'une cuisine en I

Facile à aménager, la cuisine en I peut intégrer tous les équipements de cuisine avec un format standard. Elle est aussi parfaite pour une cuisine ouverte ainsi que pour les petites surfaces étroites.

Elle est compatible avec les petits budgets.

Les inconvénients d'une cuisine en I

Avec cette implantation, le triangle d’activité ne peut pas être respecté. Sa disposition ne prévoit pas non plus une grande surface de travail.

Les éléments sont rassemblés sur un même pan de mur par gain de place, l'électroménager est donc réduit au minimum. La majorité des cuisines en I intègrent, par exemple, un réfrigérateur « top » (mini-réfrigérateur) ou un four encastrable dans les éléments bas.

La cuisine en L

La cuisine en L se compose de deux modules placés perpendiculairement et qui forment un angle. Cette implantation est très présente dans les cuisines, car elle permet d’optimiser l’espace et s'adapte à toutes les ambiances.

Dans quel cas choisir un plan de cuisine en L ?

C'est l'implantation de cuisine la plus courante. On la retrouve principalement dans des cuisines carrées ou rectangulaires. De plus, elle est parfaite pour des surfaces comprises entre 10 et 15 m² et au-delà.

Les avantages d'une cuisine en L

Le triangle d'activité est parfaitement respecté et les déplacements sont limités d'un pôle à l'autre.

Cet agencement permet également d'avoir une grande surface de plan de travail. Quand l'espace le permet, la cuisine en L peut être aussi bien ouverte que fermée et disposer facilement d'un coin repas.

Les inconvénients d'une cuisine en L

L'inconvénient pour une implantation en L est le fameux angle. Dans ce coin, il est déconseillé de placer l'évier et la plaque de cuisson. Toutefois, aujourd’hui, les cuisinistes présentent un large choix de meubles d'angle.

D'autre part, il est nécessaire d'avoir une pièce assez large pour recevoir ce type de cuisine, car le retour (1,20 m) ne sera pas suffisamment grand et l'espace de circulation sera réduit.

La cuisine parallèle

Une cuisine parallèle ou en II est une variante de la cuisine linéaire. Pour installer votre cuisine parallèle, il vous faut bénéficier de deux murs placés l'un en face de l'autre. Les éléments sont alors agencés en bas ou en haut des murs.

Dans quel cas choisir un plan de cuisine parallèle ?

Ce type d'implantation est adapté pour les cuisines fermées, dont la surface peut être comprise entre 10 et 15 m². L'espace laissé doit permettre d'agencer sur deux murs parallèles des éléments de cuisine. Souvent, l'espace est traversant avec, d'un côté, la porte et, en face, une fenêtre.

Pour permettre le croisement de deux personnes, prévoyez un minimum de 1,20 m de circulation centrale.

Les avantages d'une cuisine parallèle

Avec une cuisine en parallèle, il est facilement possible de mettre en place le triangle d'activité pour assurer une circulation fluide et aisée entre les différents pôles de la cuisine. La surface de plan de travail est importante, et il est possible d'agencer de nombreux modules de rangement.

Elle s'adapte à différentes surfaces et à tous les modes de vie.

Les inconvénients d'une cuisine parallèle

Le seul inconvénient pour ce type d'implantation est qu'il s'insère principalement dans une cuisine fermée, configuration peu présente sur le marché depuis la mode des cuisines ouvertes.

D'autre part, elle n'est pas adaptée aux cuisines étroites.

La cuisine en U

Pour créer une cuisine en U, vous pouvez soit occuper les trois murs de votre pièce en y intégrant l'ensemble des éléments, soit installer des éléments sur deux pans de mur contigus et compléter l'agencement par un coin repas. Quel que soit votre choix, il est conseillé de placer votre évier au centre du U, afin de respecter le triangle d'activité. Dans la suite logique, les éléments de rangement sont situés en bout de plan, sur les côtés.

Dans quel cas choisir un plan de cuisine en U ?  

La cuisine en U s’adapte à toutes les surfaces et à toutes les ambiances. De plus, vous pouvez l'installer aussi bien dans une cuisine fermée qu'ouverte.

Les avantages d'une cuisine en U

Avec trois linéaires attenants, la cuisine en U facilite la mise en place du triangle d'activité.

Elle est spacieuse, ergonomique et idéale pour une cuisine ouverte sur une pièce à vivre.

Les inconvénients d'une cuisine en U

Faites attention aux angles, car ils peuvent souvent faire perdre de la place. Mais heureusement, les cuisinistes proposent aujourd'hui de nombreux rangements d'angle.

Par ailleurs, la largeur de la cuisine doit être idéalement de 2,70 m et comprendre deux modules de 60 cm de chaque côté, et 1,50 m d'espace de circulation.

La cuisine en G

L'implantation en G est une variante de la cuisine en U avec soit un retour-bar, soit une extension du plan de travail.

Dans quel cas choisir un plan de cuisine en G ?

Le plan de cuisine est G s'implante principalement dans les cuisines ouvertes, avec une largeur d'au moins 2,70 m.

Les avantages d'une cuisine en G

La cuisine en G est conviviale et ouverte sur la pièce à vivre. Elle a souvent une grande surface et offre la possibilité d'aménager un espace repas.

Les inconvénients d'une cuisine en G

L'inconvénient majeur est que la cuisine en G impose une cuisine ouverte.

La cuisine avec îlot

Aujourd'hui, la cuisine, lieu familial et convivial, s'associe très souvent d'un îlot. Très aimé et tendance, il offre de nombreux avantages fonctionnels et esthétiques. Simple bloc de rangement ou bloc multifonctionnel, il permet d'agrandir l'espace cuisine.

Dans quel cas choisir un plan de cuisine avec îlot ?

L'îlot de cuisine convient aux grandes cuisines avec un plan linéaire en I ou en L, car son installation demande de pouvoir circuler autour. Prévoyez donc un espace de 90 cm minimum, voire 1,20 m pour se croiser à deux.  

Les avantages d'un îlot

L'îlot permet d'augmenter la surface de plan de travail et de rangement, et peut servir comme espace repas. C'est un élément design et convivial que toute cuisine moderne aimerait avoir.

Le triangle d'activité est optimisé et ergonomique.

Les inconvénients d'un îlot

L'aménagement d'un îlot central peut engendrer des difficultés techniques, à cause des raccordements de plomberie et d’électricité. Dans le cas d'un îlot avec évier, il est souvent nécessaire de faire arriver, au centre de la pièce, les arrivées d'eau. Cela implique donc de faire de gros travaux.

Pour la pose d'un îlot avec des éléments techniques, il faut prévoir un budget supérieur par rapport aux autres implantations.

40 plans de cuisine : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • 40 plans commentés pour vous inspirer
Télécharger mon guide
40 plans de cuisine

Aussi dans la rubrique :

Conception

Sommaire